Nos Grands Trotteurs: JAG DE BELLOUET

28/01/2007
VINCENNES
PRIX D'AMERIQUE MARIONNAUD - G1 - CI
TIERCE
AMBIANCE
GALLIER C;GALLIER C
JAG DE BELLOUET

Le 17 Mai 1997 naquit un jeune poulain bai dans l’élevage de Jean-Claude Monthéan, près d’Argentan en Normandie; ce fils de Vaunoise et de Viking’s Way allait devenir un trotteur exceptionnel : « le cannibal »

Il tient son prénom du « J » obligatoire cette année-là et des deux premières lettres du prénom de l’épouse de son éleveur : Agnès.
Il fut présenté aux ventes de yearlings de Deauville l’année suivante et vendu pour 44.000 Francs à Madame Nadia Izard sur les conseils de Christophe Gallier alors tout jeune entraîneur. Les débuts de trotteur de Jag de Bellouet sont un peu difficiles car le jeune cheval est plutôt peureux et comme Christophe Gallier ne disposait pas d’une piste « confortable  » (la sienne étant un peu petite) l’entraînement a lieu sur la plage.
Le futur champion se qualifie à Caen le 28 Août 1999 dans un temps qui n’est pas faramineux loin de là. Il y a encore beaucoup de travail à venir avant qu’il ne devienne un trotteur d’exception. En effet, jusqu’à la fin 2002, le cheval se montre souvent fautif et, s’il montre de la qualité, il ne réussit pas encore à sortir une course de référence Malgré une belle année 2001 où il remporte 4 victoires et fait 5 accessits sur le podium, gagnant tout de même au passage 242.411€. Ce n’est en effet que pour l’année de ses à 7 ans qu’il s’illustre, car il remporte son premier Prix de Cornulier, le Prix de Paris, et termine sur le podium du Prix d’Amérique et du Prix de France. La carrière de Jag de Bellouet lancée , il remporte les Prix de l’Atlantique, ou René Ballière, remporte 3 des « 4 B » préparatoires à l’Amérique (Prix de Bretagne, Prix du Bourbonnais et Prix de Bourgogne), mais ensuite il réalise un véritable exploit: il gagne de nouveau le Cornulier et fait le doublé avec le Prix d’Amérique, Seul Bellino II en 1975 avait réussi un tel exploit.

S’expatrier pour devenir un cheval de légende était au départ une bonne idée mais Jag de Bellouet est disqualifié de l’Elitloppet en Suède à la suite d’un nouveau contrôle positif à un anti-inflammatoire non stéroïdien utilisé plus tôt pour le soulager de problèmes articulaires.

De retour sur ses terres, notre champion gagne le Prix de Washington, avec un temps de 1’09″9 : il est le premier trotteur à descendre sous 1’10 » sur la piste d’Enghien. Il est engagé ensuite au Grand Prix de Wallonie où il prend la deuxième place. Mais il est fatigué et boite pour cause de fracture au boulet de l’antérieur droit. Il doit être opéré et du coup, il est arrêté pour de longs mois.

Il reprend la compétition sans course préparatoire pour le Prix de Cornulier 2007 où il prend une inattendue 5e place. Il peut rêver à un nouveau Prix d’Amérique en cette année 2007, le dernier de sa carrière puisqu’il atteint la limite d’âge pour courir en France. Malheureusement, il est disqualifié aux allures. Victime d’un abcès, il n’avait pas pu disputer ses chances.

Depuis cette époque, il est devenu l’un des meilleurs étalons reproducteurs considéré par beaucoup de naisseurs et d’éleveurs comme un améliorateur de lignée maternelle et il fait toujours les beaux jours des salles des ventes en étant à l’origine de nombreux top-price tous les ans.

7 427 Commentaires