Quel sont les différents hébergement du cheval ?

Offrir un hébergement à son cheval peut parfois se révéler un véritable casse-tête du fait que l’on se doit de concilier ses besoins en termes de mobilité, de stimulations sensorielles, de contacts sociaux et contrainte d’entretien, de soins et de travail. Stalle, box, pré, paddock… le point donc sur les différents hébergements du cheval.

Hébergement du cheval : la stalle

Bien qu’étant considérée comme étant rustique, la stalle est encore utilisée dans certaines écuries et certains centres équestres. En stalle, le cheval se trouve dans une zone individuelle particulièrement étroite aménagée dans une écurie collective. Il est attaché la tête face au mur par une longe coulissante à l’extrémité de laquelle se situe un poids lui permettant de rester tendue en fonction de ses mouvements. Traditionnellement, ce mode d’hébergement pour cheval dispose d’une largeur estimée à 1,75 m et d’une longueur d’environ 3 m. Même s’il restreint nettement les mouvements des chevaux, de bien des propriétaires le préfèrent aux autres types d’hébergement du fait qu’il favoriser grandement les contacts sociaux et optimise par conséquent les stimulations sensorielles. En raison de l’étroitesse de chaque stalle, ce style d’hébergement convient parfaitement aux chevaux qui passent la grande majorité de leur temps à l’extérieur ou qui vivent au pré dans la journée.

Hébergement du cheval : le box

Le box s’impose comme étant le système d’hébergement équestre le plus répandu en Europe, mais pas forcément l’idéal. Concrètement, c’est une écurie individuelle fermée d’une dimension de 9 m — au minimum et d’une hauteur d’environ 3 m pour permettre une bonne ventilation. En ciment ou en bois, les boxes se placent aussi bien en intérieur qu’en extérieur. L’avantage de ce genre d’hébergement réside principalement dans le fait qu’il est bien aéré. Qui plus est, les chevaux hébergés sont mieux protégés des intempéries de l’hiver et peuvent communiquer avec leurs copains tout en ayant une vision de ce qui se passe à l’extérieur. Doté d’une ouverture se situant au niveau de la tête, le box permet au cheval pensionné de voir tout ce qui se passe dehors.

D’autre part, on a également les boxes avec paddocks-terrasses qui cumulent le confort d’un box classique et les plaisirs du pré. L’idée ici est d’aménager un enclos particulièrement spacieux et confortable permettant au cheval de passer du bon temps à l’extérieur. Que le paddock-terrasse soit individuel ou commun à plusieurs boxes, ce genre d’aménagement contribue grandement au bien-être des chevaux du fait qu’il permet à ces derniers une locomotion libre plus importante. Il offre de surcroît la possibilité d’interactions sociales nettement plus conséquentes ainsi que de contacts physiques indispensables pour le moral.

Hébergement du cheval : le pré et le paddock

Dotée d’une surface pouvant grimper s’élever jusqu’à 3 000 m — par cheval avec des herbes à volonté, le pré ou la pâture est le genre d’hébergement qui se distingue par la grande liberté qu’il offre aux chevaux. Un cheval de pré est en effet l’animal le plus heureux au monde, car il s’agit de son habitat le plus naturel. Il peut ainsi profiter de la nature sans qu’il soit limité dans ses mouvements. De plus, il est libre de brouter dès que le besoin se présente. Les chevaux supportant très difficilement la solitude, il est possible d’héberger plusieurs chevaux dans un seul pré. De la sorte, chaque cheval peut profiter d’une relation sociale privilégiée avec ses congénères.

Pour ce qui est du paddock, il s’agit ici d’un espace clos et sécurisé adjacent, soit à un box standard (box à paddock), soit à un abri. Comme dans un pré, les chevaux peuvent se déplacer sans contrainte tout en passant du bon temps avec leurs congénères.

Quels équipements dans les écuries ?
Comment s’inscrire dans un centre équestre ?